Obsédé par son travail : comment arrêter d’y penser ?

TEST DE STRESS (résultat en moins d'une minute)
Frilosité? essoufflement? fatigue? Testez avec précision votre niveau de stress et suivez un plan d'action sur 30 jours pour retrouver tout votre potentiel santé et confiance en soi.

Pour certaines personnes, le travail est le centre de leur vie.

Ils en sont obsédés, et y pensent à chaque instant.

Ils oublient parfois d’avoir une vie sociale, d’autres délaissent même leur quotidien familial pour le travail.

Obsédé par son travail  comment arrêter d’y penser 

Cette situation peut sur le long terme, devenir stressante, voire handicapante pour la personne qui en est sujette et son entourage.

Il devient donc indispensable de trouver des solutions pour palier à cette paranoïa concernant le boulot !

Augmentez et améliorez votre qualité de vie

Si vous avez de la volonté, vous pouvez arriver à vaincre la paranoïa.

En améliorant vos habitudes, votre qualité de vie sera bien meilleure et de volontairement, vous arrêterez de penser à tout moment au travail.

Commencez donc par ne consommer que des aliments riches en fibres, en vitamines et en eau.

Prenez régulièrement des noix, presque toujours des fruits et buvez suffisamment d’eau en journée.

Mangez équilibré, bannissez les fast-foods et ne sautez pas les repas.

Pour compléter cette action, respectez toujours vos heures de sommeil.

Il est impossible de rattraper les heures de sommeil et moins vous dormez, plus vous êtes stressé et obsédé par les choses à faire dans le cadre de votre travail.

L’autre chose que vous pourrez faire pour ne plus être obsédé par le travail est le choix d’une activité physique que vous aimez.

Il peut s’agir de la natation, du vélo ou même de la course.

Une fois que vous aurez trouvé cette activité, faites l’effort de lui accorder 30 à 45 minutes par jour.

Faites beaucoup d’exercice, car votre corps ne réagira plus aux sollicitations que vous lui faites si vous travaillez sans vous arrêter.

Vous pourrez par ailleurs mieux vous informer sur le sujet en découvrant plus d’infos sur elle.fr.

Définissez vos priorités pour le lendemain

Afin de vous sentir un peu plus libre dans votre tête, vous pourrez établir à chaque fin de journée une liste.

Cette liste mentionnera puis détaillera les 3 priorités de la journée suivante.

Anticipez pour ne pas qu’une fois rentré chez vous, vous commenciez encore à vous inquiéter.

Il est important de n’inscrire que des tâches importantes.

Il peut s’agir par exemple de la réponse à un mail, de la préparation à une réunion ou d’une conversation à tenir avec votre patron.

Dans le cas où vous devez nécessairement intégrer un gros projet, inscrivez que vous allez y consacrer 60 minutes de votre journée de travail, au travail et pas à la maison.

À coup sûr, vous aurez envie d’abandonner dès les premières semaines.

Persévérez et tenez sur tout un mois.

Vous finirez par transformer cette routine en habitude et très rapidement, vous ne pourrez plus vous en passer.

Pensez à votre famille et à vos proches

Votre travail vous a finalement éloigné de votre famille, de vos amis et de vos proches.

Désormais, vous ne pensez qu’à lui et avez oublié que vous comptez pour certaines personnes.

C’est le lieu de renouer avec les gens que vous connaissez et que vous n’avez pas revus depuis très longtemps.

Non seulement cette activité vous procurera du bien, mais elle permettra aussi de renforcer vos différentes relations.

Consacrez donc une journée par semaine à ces personnes.

Rendez-leur visite, demandez à en savoir un peu plus sur leurs activités et leurs loisirs.

Passez de bons moments ensemble et au cours de ces entrevues, ne parlez surtout pas de votre travail.

Si après avoir appliqué chacune de ces recommandations, vous n’arrivez toujours pas à vous défaire de votre travail, la meilleure solution est de se faire consulter par un spécialiste.

Il pourrait s’agir d’une dépendance, exactement comme lorsqu’on devient dépendant de l’alcool, des jeux ou du tabac.

Prenez rendez-vous avec un psychologue ou tout autre professionnel que vous croyez capable de vous aider.

N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous faire aider et vous soigner.


Articles connexes :

Les conséquences désastreuses du stress au travail pour les entreprises ?


En savoir plus sur le stress :

Les conséquences désastreuses du stress au travail pour les entreprises ?