Harcèlement et mal être au travail: que faire?

Afin de ne pas avoir un mal être au travail et être victime d’un harcèlement quotidien, il faut savoir se défendre afin d’éviter le burn-out et la dépression. Mais avant tout, il est important de savoir détecter rapidement ces divers problèmes afin de pouvoir agir en conséquence le plus rapidement possible. Il y a différents signes qui peuvent vous montrer que vous souffrez au travail par exemple des problèmes de sommeil, un changement comportemental, une forte irritation et aussi un manque de motivation au travail. Il est important de ne pas attendre pour régler vos problèmes car sinon la situation ne peut que s’aggraver et surtout votre harceleur peut se montrer de plus en plus méchant envers vous. Il y a plusieurs façons de gérer ce mal être au travail qu’il faut savoir mettre en place selon les cas.

Harcèlement et mal être au travail: que faire?

Consultez un médecin du travail ou un spécialiste

Le médecin du travail est là pour vous écouter car il connaît aussi très bien l’entreprise où vous travaillez. Cela lui permet de pouvoir vous donner des bons conseils et surtout il va vous aider à vous retourner vers un autre spécialiste qui va vous aider à trouver la bonne solution à votre problème. Il est primordial de bien avoir en tête que vous avez vous-même la solution au harcèlement et que vous êtes le seul à pouvoir y mettre un terme. Consulter un médecin va vous permettre de vous aider et surtout vous faire prendre conscience que vous avez la bonne solution pour arrêter ce mal être au travail. Le plus important est de ne pas trop attendre car la situation peut devenir de plus en plus compliquée à gérer.

Harcèlement au travail : que dit la loi?

Il faut savoir que le harcèlement moral au travail est considéré comme un délit pénal et qu’il y a des textes qui vous protègent. En effet, il ne faut pas oublier qu’il y a de plus en plus d’arrêts maladies pour la dépression dans le monde professionnel. Tout d’abord il faut rappeler que votre employeur doit mettre tout en œuvre pour protéger votre santé physique et moral.
Un salarié peut essayer de régler le problème directement avec la hiérarchie et la personne concernée. Si cela ne suffit pas, il peut alors se retourner vers les prud’hommes pour entamer une procédure. De plus, comme c’est un délit pénal, il est possible aussi de déposer une plainte au tribunal.